Si jouer au piano, à la guitare ou à un autre instrument est un rêve que vous souhaitez réaliser à tout prix, pensez à prendre des cours de solfège le plus rapidement possible. C’est la clé du succès. Pourtant, c’est un détail qui peut vous inciter à faire marche arrière. En effet, le fait de voir les petites images noires et blanches placées sur des lignes vous horrifie déjà. Pourtant, si vous n’êtes pas capable de lire une partition, vous ne pourrez pas interpréter un seul morceau de musique correctement. Certes, il y a l’écoute ; mais certaines techniques requièrent la possession d’une bonne base de théorie musicale. Voici une façon beaucoup plus simple et moins contraignante d’apprendre le solfège

Commencer par la lecture des notes par clé

En effet, pour atteindre votre objectif qui est de déchiffrer une partition en un rien de temps, vous devez commencer votre apprentissage musical pour la lecture des notes sur les deux clés, c’est-à-dire, la clé de « sol » et la clé de « fa ». Pour réussir, la première chose à faire est de considérer que le solfège est un langage et que chaque note que vous trouverez sur la portée représente un mot précis comme le do, le ré, le mi, le fa, le sol, le la et le si. Il ne vous reste plus alors qu’à déterminer les mots en question, sans oublier de mémoriser l’emplacement des notes. Bien entendu, pour un adulte, il faut pas mal de temps pour tout apprendre par cœur. Cependant, une fois cette étape franchie, tout devient plus simple.

Le comptage de temps et la découverte des rythmes

Pendant votre cours de solfège, vous devez également apprendre à compter le temps. Pour ce faire, vous devez connaître le nom de chaque note. Dans une mesure à 4/4, il y a la noire qui compte un temps, la blanche équivalente à deux temps, la ronde comptée 4 temps et le croche qu’on compte demi-temps. Concernant les rythmes, ils mettent en évidence la vitesse dont un morceau s’exécute. Ils sont représentés par des chiffres ou des mots en italien comme largo pour très lent, adagio pour doucement ou vivace pour rapide. En général, votre prof de musique vous aidera à respecter le mouvement avec précision en mettant en marche le métronome.

La lecture des différents signes sur la partition

Votre apprentissage de la théorie de la musique s’achève par la lecture des différents signes qu’on trouve sur la partition. Il y a d’abord les silences. Elles indiquent l’arrêt du son pour un laps de temps précis. Il y a aussi le dièse et le bémol, qui vont modifier la hauteur du son. En effet, le dièse va augmenter la valeur d’une note d’un demi-ton tandis que le bémol va la réduire de la même valeur. Vous devez aussi connaître les indicateurs de nuance comme forte, fortissimo, piano ou pianissimo. Elles vous guident sur la manière de jouer une telle ou telle note. En voyant le mot « forte » par exemple, vous devez jouer très fort. En revanche, si vous rencontrez le mot « pianissimo », il va falloir jouer avec douceur. En respectant toutes ces indications, vous pouvez exécuter un morceau de manière spectaculaire avec n’importe quel instrument de musique.



1 commentaire

#1  - Brel a dit :

L'apprentissage musical doit se faire avec une maitrise de la théorie afin de bien progresser lors de la pratique. Une bonne connaissance du solfège vous fera progresser très rapidement.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot bqzld ?

Fil RSS des commentaires de cet article